Recette de la pâte à tartiner maison chocolat et noisette

J’adore le goût de la pâte à tartiner Nutella ®. J’avoue en avoir mangé pendant longtemps, environ un pot de 750 g par semaine. Mais au niveau santé, ce n’est pas ce qu’il se fait de mieux malgré les nombreuses publicités qui veulent nous persuader du contraire. J’ai arrêté d’en manger depuis plusieurs années.

Recette de pâte au chocolat et aux noisettes

Au niveau de sa composition, il contient dans l’ordre décroissant du sucre, de l’huile de palme, des noisettes, du lait en poudre et du cacao. En faible quantité, sont ajoutés de la lécithine de soja comme émulsifiant et de la vanilline de synthèse, l’un des composés aromatiques présent dans les gousses de vanille.

Donc beaucoup de sucre et de matières grasses avec, au final, peu de chocolat (moins de 10% de cacao).

Il suffit de regarder les données nutritionnelles sur l’étiquette pour confirmer que ce n’est pas ce qu’il se fait de mieux au niveau diététique.

Valeurs nutritionnelles moyennesPour 100 g
Valeur énergétique530 kcal
Protéines6,8 g
Glucides56 g
Dont sucres55 g
Lipides31 g
Dont acides gras saturés10,3 g
Fibres4 g
Sodium0,03 g
Données sur l'étiquette du pot de Nutella

Recette de pâte chocolat-noisette maison

Si vous ne voulez pas refréner votre gourmandise et continuer à vous faire plaisir avec un aliment plus sain, le mieux est de faire sa propre pâte à tartiner. C’est facile, cela demande peu de temps et c’est un pur délice !

Pâte à tartiner maison
Pâte à tartiner maison

Vous trouverez de nombreuses recettes sur le net. La plupart d’entre elles contiennent du lait de vache que j’ai éliminé de mon alimentation et du sucre. J’ai donc choisis la simplicité avec seulement 3 ingrédients : du chocolat, de la purée de noisette et de l’huile de colza. Le seul sucre présent est celui du chocolat.

Pour la recette, j’ai utilisé de la purée de noisettes grillées Bio (Nocciola de la marque Damiano vendue en pots de 275 g) et du chocolat noir à dessert corsé (64% de cacao). Il est possible de la faire maison à partir de noisette que l’on fait torréfier au four et que l’on mixe. C’est un peu long et cela met le mixer à rude épreuve.

Imprimer la recette
Pâte à tartiner au chocolat et noisette
Temps de Préparation 15 minutes
Temps d'Attente 3 heures
Portions
Ingrédients
  • 150 g de chocolat 64 % de cacao
  • 60 g de purée de noisette
  • 15 g huile de colza
Temps de Préparation 15 minutes
Temps d'Attente 3 heures
Portions
Ingrédients
  • 150 g de chocolat 64 % de cacao
  • 60 g de purée de noisette
  • 15 g huile de colza
Instructions
  1. Faire Fondre le chocolat au bain marie. Attention à ne pas dépasser une température de 55°C pour que le chocolat reste lisse
  2. Ajouter l'huile de colza
  3. Bien mélanger la purée de noisette car elle a tendance à décanter avec l'huile qui remonte en surface. Ajoutez la purée au chocolat
  4. Bien mélanger les 3 ingrédients et verser dans un pot de confiture
  5. laisser refroidir jusqu'à ce la préparation durcisse.

Après refroidissement la préparation devient pâteuse avec une texture agréable. Toutefois, en raison de sa richesse en chocolat, elle devient plus dure que le Nutella ®  si la température est inférieure à 20 °C. Pour pallier à ce problème on peut augmenter la quantité d’huile de colza de 15 à 25 g dans la recette… mais les calories augmentent aussi.

Au niveau du goût, j’adore !!! Elle n’a rien à envier à sa concurrente. La noisette et le chocolat sont bien équilibrés.

Le prix de revient est malheureusement beaucoup plus élevé (plus de 14 € le Kg) qu’une pâte à tartiner classique… Le sucre blanc, l’huile de palme et le lait sont « bon marché » ce qui permet aux industriels de commercialiser des produits à bas prix.

Côté diététique, c’est une gourmandise qui reste très calorique et même plus que la célèbre pâte à tartiner. La teneur en matière grasse est élevée et la modération (presque obligatoire en raison du prix ) reste une bonne stratégie ! Toutefois la qualité des matières grasses est bien supérieure à celle de la version industrielle avec un apport important d’acides gras mono et polyinsaturés dont des oméga-3. La noisette fournit des minéraux et des antioxydants en grandes quantités. La quantité de fibres est deux fois supérieure à celle du Nutella ® et la quantité de sucre est divisée par 2 !

Bref entre les deux, il n’y a pas photo.

IngrédientsPoids (g)kcalGluc.Sucr.M.G.G. satProt.Fibr.Prix au Kg
Chocolat noir 64%150540403636229.11011€
Purée de noisette607085.23.566.95.917.77
25€
Huile de colza15
900001007,35€
Total225137063561093724.319.214.3€
Total pour
100 g
10060928.124.948.516.710.88.514.3 €

Une petite variante pour ceux qui aiment une texture un peu plus granuleuse : ajoutez à la recette de base 50 g de poudre de noisette et 10 g de cacao maigre en poudre : un pur délice !

La version light de la pâte à tartiner

Là, je sais que certains puristes vont s’arracher les cheveux… Pour alléger la recette, pourquoi ne pas ajouter de l’eau ?

Eau et chocolat, presque tout le monde vous le dira, ne font pas bon ménage.  L’eau va durcir le chocolat, faire des grumeaux, etc… Je suis plutôt d’accord, mélanger un corps gras avec de l’eau n’est pas idéal. Pourtant, cela ne passe pas si mal que cela.
Le chocolat contient d’un côté du  beurre de cacao, une matière grasse, et de l’autre côté un peu d’eau et des ingrédients solubles dans l’eau comme le sucre. Pour stabiliser le chocolat et que la partie grasse ne se sépare pas de la partie hydrophile, on y ajoute de la lécithine qui joue le rôle d’émulsifiant.

Or, La lécithine est un émulsifiant très efficace. Si bien que si l’on rajoute de l’eau, finalement cela  ne se passe pas trop mal. On obtient une pâte fluide à la texture  lisse (vidéo ci-dessous)  que j’utilise souvent pour garnir des crêpes.

Toutefois l’eau à des inconvénients : la teneur en eau (1) d’un aliment est liée avec sa durée de conservation. Plus il y en a, plus le risque de voir se développer des moisissures ou des bactéries est important. Il sera donc préférable de conserver cette version light de pâte à tartiner dans un endroit frais ou la consommer rapidement. Par ailleurs je trouve que le goût est un peu altéré, plus fort en chocolat. En ajoutant de l’eau à hauteur de 50 % en poids du chocolat, on diminue de 25 % l’apport calorique. La pâte reste assez dure.

(1)-L’eau et la conservation des aliments – Techniques de l’ingénieur

Partagez cet article !