La Poire, Un Fruit Anti-Cholestérol

Poire d'hiver
La poire : un fruit anti-cholestérol

La poire est un fruit à la forme caractéristique issue du poirier appartenant à la famille des rosacées comme la pomme. Il existe de nombreuses variétés (plus de 5000 à travers le monde) séparées en deux catégories : celles d’hiver et celles d’été.

Les poires sont disponibles de juillet à avril. Celles d’automne-hiver dont la saison commence au mois de septembre ont souvent une peau plus dure et épaisse que celles d’été.

On ne trouve sur les étals que quelques variétés : Williams (été), Conférence, Comice (ma préférée), Passe-Crassane, Guyot (été). Comme souvent, les magasins bio ont une offre plus variée.

Le fruits se récolte avant maturité et continue à mûrir après la récolte. N’ayant pas peur d’acheter des fruits un peu durs, ils développeront leurs arômes à la maison. Vous pouvez les placer dans une poche en papier pour accélérer leur maturation.

La poire côté santé

La poire est un fruit juteux riche en eau. Elle apporte du bore, un minéral important pour éviter les pertes de calcium et maintenir un squelette en bonne santé. Cela est particulièrement important pour prévenir les risques ostéoporose, surtout pour les femmes ménopausées. Un fruit apporte environ 0,3 mg de bore soit 10% de l’apport souhaité.

La peau, renferme une grande quantité de nutriments santé : des flavonoïdes et des acides phénoliques. Évitez d’éplucher les poires pour bénéficier de leur pouvoir antioxydant. Malheureusement les variétés d’hiver ont parfois la peau un peu coriace, ce qui rend la dégustation un peu moins agréable.

Les fibres, action anti-cholestérol

Son action anti-cholestérol est due à la présence d’une fibre insoluble : la lignine. Cette fibre, présente dans de bonnes proportions, piège le cholestérol issu de l’alimentation et l’entraîne dans les selles.

Une autre fibre, la pectine, soluble cette fois-ci, emprisonne également le cholestérol en formant un gel. Même punition, ce dernier est évacué dans les selles et ne passe pas dans l’organisme.

En tout, la poire contient environ 3g de fibres pour 100g, un score plus qu’honorable qui participe à atteindre les 25 g de fibres recommandées à consommer chaque jour.

La fiche nutritionnelle

NutrimentTeneur moyenne pour 100g
Énergie57 kcal (Source USDA)
Eau84 g
Lipides0,27 g
Protéines0,49 g
Glucides10.9 g
Sucres9,15 g
Amidon0 g
Fibres3 g
Sodium1.8 mg
Magnésium8.2 mg
Phosphore15 mg
Potassium132 mg
Calcium6.5 mg
Manganèse0,03 mg
Fer0,07 mg
Zinc0,09 mg
Sélénium<10 µg
Iode0.7 µg
Bêta-carotène14 µg
Vitamine E0,41 mg
Vitamine K4.4 µg
Vitamine C4.6 mg
Vitamine B10,015 mg
Vitamine B20,021 mg
Vitamine B3 ou PP0,23 mg
Vitamine B50,06 mg
Vitamine B60,022 mg
Vitamine B9 - Folates11 µg
Vitamine B120
Données issues de la table Ciqual 2013 sauf mention contraire

Les fruits en conserve : ce n’est vraiment pas la meilleure façon de consommer les poires. Dépourvues de leur peau et riches en saccharose, on s’éloigne de la définition de l’aliment sain !

Le saviez-vous ?

Certaines poires ont la queue recouverte d’un peu de cire rouge. Officiellement, c’est pour éviter l’évaporation et améliorer sa conservation. C’est peut-être aussi pour attirer l’œil du consommateur… Allez savoir !

Les poires comme les pommes peuvent entraîner une petite réaction allergique dans la bouche qui rend la dégustation désagréable. En cause, une protéine principalement présente dans la peau. Si vous y êtes sensible, épluchez-les ou faites les cuire.

Selon une étude de la DGCCRF, la poire fait partie des fruits contenant régulièrement des résidus de pesticides trop élevés. Optez pour le bio ou l’agriculture raisonnée.

Le coin des gourmands

La poire se marie très bien avec le chocolat. Un des desserts emblématique est la poire Belle Hélène. Des fruits pochés dans un sirop de sucre, une boule de glace vanille, un coulis de chocolat, le tout généreusement recouvert de Chantilly et parsemé d’amandes effilées. J’en ai l’eau à la bouche !

Partagez cet article !