Oranges et Mandarines, Une Cure De Vitamine C

Les oranges, le plein de vitalité

clémentine
La clémentine, un fruit riche en vitamine

L’orange est l’agrume le plus consommé en France. Sa chair acidulée, sucrée et juteuse y est certainement pour quelque chose ! Elle pousse sur un oranger appartenant à la famille des Rutacées comme le citron. Sous sa peau, se cachent les quartiers qui constituent la partie consommable.Fruit d’hiver par excellence, sa pleine saison s’étale de décembre à avril. Selon les variétés, elles serviront plutôt à préparer des jus ou à être dégustées en fruit pour les oranges dîtes de table.

La navel est la principale variété d’oranges de table. Elle se pèle facilement, elle est sans pépins et juteuse. Plus sa peau est épaisse, plus le fruit est doux avec beaucoup de chair et peu de jus.

La Valencia de Floride est la variété à presser que l’on trouve le plus souvent chez les primeurs pour faire des jus. Elle contient plus de pépins que la Navel.

Les oranges sanguines se trahissent à leur peau tirant vers le rouge. Elle cache une pulpe rouge orangée. Très parfumées, elles sont aussi souvent un peu moins douces que les autres. Une espèce à réserver pour les amateurs de fruits acidulés !

Une autre variété, l’orange amère est le fruit du bigaradier. Elle ne se consomme pas crue. Elle entre dans la préparation de confiture, marmelade ou de liqueur.

Après l’achat, vous pouvez conserver les oranges une semaine avant de les manger. Placées dans le bac à légume, vous gagnez encore quelques jours.

Les atouts santé

Orange de table
En bio, utilisez le zeste d’orange en cuisine

L’orange est une excellente source de vitamine  C aux propriétés immunostimulantes. L’effet est décuplé par la synergie des flavonoïdes présents dans les fruits.

Parmi ces flavonoïdes, il y a principalement l’hespérétine. La concentration de se composé est plus élevé dans le zeste et les parties blanches de l’orange. Les flavonoïdes ont une action anti-radicalaire protégeant l’organisme de multiples maladies graves (cancers, cardio-vasculaire, maladies chroniques)

L’orange a un indice PRAL de -3, elle est donc alcalinisante, ce qui est bon pour l’organisme.

Comme pour le citron, elle contient des limonoïdes qui  pourraient diminuer la prolifération de cellules cancéreuses, du sein, de l’estomac, du poumon, de la bouche et du côlon. (1)

L’orange est une bonne source de fibres dont des pectines. Elles sont très concentrées dans la peau blanche et les petits fils blancs du centre et la peau entre les quartiers. Ne soyez pas trop méticuleux dans la préparation de vos fruits pour bénéficier de ses bienfaits.

Jus d’orange

Le jus d’orange fait maison avec la pulpe garde une partie des propriétés de l’orange mais il s’oxyde rapidement. Il doit donc être préparé à la dernière minute et consommé dans la foulée.

Le jus d’orange industriel perd la plupart des nutriments essentiels : fibres, polyphénols, minéraux. Les nectars de fruits sont encore plus pauvres nutritionnellement et n’apportent guère que du sucre. Bref, il ne remplace pas le fruit et de loin. Choisissez de préférence des jus de fruits au rayon frais non pasteurisés.

Calories, Vitamines et minéraux

NutrimentTeneur moyenne pour 100g
Énergie46 kcal
Eau87 g
Lipides0,28 g
Protéines1 g
Glucides8.04 g
Sucres8.04 g
Amidon0 g
Fibres2 g
Sodium1.2 mg
Magnésium12.4 mg
Phosphore18.1 mg
Potassium151 mg
Calcium29.7 mg
Manganèse0.029 mg
Fer0,089 mg
Zinc0,066 mg
Sélénium<10 µg
Iode0.65 µg
Bêta-carotène71 µg
Vitamine E0,37 mg
Vitamine K0.1 µg
Vitamine C57 mg
Vitamine B10,087 mg
Vitamine B20,036 mg
Vitamine B3 ou PP0,29 mg
Vitamine B50,22 mg
Vitamine B60,07 mg
Vitamine B9 - Folates38 µg
Vitamine B120
Fiche nutritionnelle Ciqual 2013

Que faire avec la peau d’orange ?

Si comme moi, vous achetez des fruits et légumes bios, vous vous demandez sûrement ce que vous pourriez faire de la peau des oranges à part les jeter. D’une part, elles se compostent très mal et d’autres parts elles renferment des composés utiles pour la santé. Bio ou non traitée, lavez soigneusement l’orange avant de prélever le zeste.

Utilisation du zeste

Je ne puis que recommander d’acheter un zesteur pour prélever facilement le zeste des agrumes. C’est certainement dans cette fine partie de l’écorce d’orange, fraîchement prélevée, que vous tirerez les meilleurs bienfaits. Vous pouvez utiliser les zestes sur une salade, dans une vinaigrette, dans un smoothie, dans un gâteau ou une brioche, sur du riz, etc…. Bref un peu partout.  C’est un bon réflexe à avoir.

En version déshydraté, vous pouvez faire une poudre d’écorce d’orange. Elle s’utilise comme le zeste frais et apporte une petite touche décorative et parfumée. Prélevez la fine couche orange (l’épicarpe) à l’aide d’un économe en essayant de ne pas trop prélever la partie blanche (le mésocarpe). Placez-les dans un sac en papier et laissez-les sécher quelques jours jusqu’à ce qu’elles deviennent craquantes. On peut les passez au four (moins écologique et au final pas très utile) pour aller plus vite ou les mettre près d’un radiateur.

Une séchées, passez-les au mixeur plus ou moins longtemps selon la finesse de la poudre souhaitée. Stockez la poudre dans un bocal en verre dans un endroit sec.

Orangettes

En version confite nappée de chocolat, les orangettes ne sont certainement pas la meilleure façon santé d’utiliser la peau de l’orange. Mais cette gourmandise trouvera toute sa place dans les fêtes de fin d’année et de Pâques.

Le saviez-vous ?

L’eau de fleur d’oranger est apaisante. On la trouve dans les rayons pâtisseries.

La mandarine

La mandarine ressemble à une petite orange. Elle contient souvent beaucoup de pépins ce qui explique qu’elle soit de moins en moins présente chez le marchand. Des variétés hybrides  remplacent fréquemment les mandarines:

  • la Clémentine : elle est issue du croisement de la mandarine et de l’orange amère. Sa chair est juteuse et sucrée, elle n’a pas de pépin d’où son succès
  • la Tangerine : également produite à partir de la mandarine et de l’orange amère. Elle a la chair sucrée, juteuse et peu acide
  • la Clemenvilla : elle provient de l’hybridation de la clémentine et de la tangerine

Bienfaits des mandarines

Comme l’orange et le citron, elle contient des substances particulièrement bénéfiques.  Parmi elles, la cryptoxanthine, un précurseur de la vitamine A, comme le bêta-carotène, qui neutralise les radicaux libres. Le jus de mandarine permet de bénéficier de ce composé à des hauteurs satisfaisantes: un verre couvre environ 20% des apports journaliers en vitamine A.

La pulpe mais surtout le zeste contiennent deux molécules qui s’opposeraient à certains mécanismes cancéreux : la tangérétine et nobilétine. Les scientifiques étudient leurs actions notamment pour le cancer du sein et les leucémies. Des études ont également suggérée son efficacité sur le cancer du côlon. (2)

Cependant, la tangérétine a montré  des interactions médicamenteuses avec le tamoxifène, un médicament utilisé dans le traitement du cancer du sein, diminuant l’effet de celui-ci. (3)

(1) – Orange et Bigarade – Passeport santé
(2) – In vitro and in vivo anti-cancer activity of tangeretin against colorectal cancer was enhanced by emulsion-based delivery system – Journal of Functional Foods Yuwen Tinga, Yi-Shiou Chioub, Min-Hsiung Panb, Chi-Tang Hoa, Qingrong Huang
(3) – Influence of Tangeretin on Tamoxifen’s Therapeutic Benefit in Mammary Cancer
Marc E. Bracke – Herman T. Depypere – Tom Boterberg – Veerle L. Van Marck – Krist’l M. Vennekens – Eric Vanluchene – Margareta Nuytinck – Rudolphe Serreyn – Marc M. Mareel – J Natl – Cancer Inst (1999) 91 (4): 354-359.

Partagez cet article !