Les Oignons Et Les Échalotes

Oignons rouges
Les oignons rouges, plus doux que les jaunes

Tout comme l’ail, les oignons et échalotes  appartiennent à la famille des liliacées. On en consomme le bulbe qui renferme une mine de nutriments intéressants pour la santé.

Ils sont plantés au début d’année, vers le mois de février. La récolte à lieu dans le courant de l’été. Ils sont brièvement séchés au soleil puis stocké. Ils se conservent ainsi plusieurs et mois. Grâce aux différentes variées, on en trouve tout au long de l’année sur les étals des magasins.

Vertus santé

Les oignons et les échalotes  sont notamment bénéfiques pour le système cardiovasculaire grâce à la présence de flavonoïdes. La quercétine est l’un d’eux. Elle joue un rôle particulièrement bénéfique en prévenant l’oxydation du cholestérol LDL pouvant se déposer sur les artères. Elle limite également la formation de caillots sanguins.
Les composés soufrés, responsables de l’irritation oculaire qui se produit lorsqu’on les épluche, sont également utiles à l’organisme en augmentant le taux de bon cholestérol (HDL) et en fluidifiant le sang.

Sur la protection contre le cancer, les composés sulfurés sont également efficaces notamment au niveau digestif. Le risque  de cancer de l’estomac serait diminué grâce à ses composés qui ralentissent le développement des tumeurs et qui détruisent les bactéries responsables des tumeurs de l’estomac. Les gros consommateurs d’oignons voient leurs risques vis à vis différents cancers diminués.

Ces mêmes composés sulfurés ont également une action inhibitrice des allergies inflammatoires comme pour l’asthme. Il peut être judicieusement utilisé en application externe dans toute sorte d’inflammation cutanée comme une piqûre d’insecte par exemple.

Les oignons ont un effet hypoglycémiant : ils aident à abaisser la glycémie ce qui peut être intéressant pour les diabétique. Cela soutient également le pancréas dans son action.

Pour bénéficier de ses bienfaits, consommez un oignon quotidiennement, cru de préférence. Tant pis pour l’haleine !

Si tous les bulbes de cette famille contiennent les mêmes types de composés, certains d’entre eux ont toutefois quelques spécificités. Pour en bénéficier, variez les plaisirs et consommez les oignons, rouges, les échalotes, la ciboule, etc…

Zoom sur les oignons

L’oignon est le bulbe de la plante potagère qui est utilisée en cuisine comme condiment ou comme légume. Il se consomme cru ou cuit.

Les oignons sont riches en vitamine C, vitamine B, en calcium, en fer et en potassium. Il existe de nombreuses variétés : le plus courant étant le jaune paille mais c’est aussi le plus fort en goût, d’où une utilisation en cuisine avec cuisson (les acides volatils qu’il contient s’évaporent avec la cuisson). L’oignon rouge beaucoup plus doux et peut être utilisé cru dans les salades tout comme le rosés de Rosccoff que l’on trouve sur les étals pendant l’hiver.

Au printemps, l’oignon nouveau récolté très tôt présente un bulbe blanc idéal pour la salade en raison de goût très doux. Ses feuilles peuvent également être utilisées en salade. Il est moins riche en antioxydants que les oignons jaunes et rouges.

Côté conservation, s’ils sont placés dans un endroit frais et sec, ils se gardent très longtemps. Il est conseillé d’ôter la peau du côté des feuilles pour laisser s’échapper l’humidité. Il est déconseillé de les placer au réfrigérateur qui les fait ramollir. Une fois coupé, ils se conservent très mal et il est préférable de les utiliser rapidement.

Données nutritionnelles

NutrimentTeneur moyenne pour 100g
Énergie39 kcal
Eau89,6 g
Lipides0,62 g
Protéines1.1 g
Glucides6,25 g
Sucres4,8 g
Amidon<0,5 g
Fibres1,7 g
Sodium39 mg
Magnésium9 mg
Phosphore37 mg
Potassium190 mg
Calcium25 mg
Manganèse0.1 mg
Fer0 mg
Zinc0,23 mg
Sélénium2.3 µg
Iode<10 µg
Bêta-carotène<50 µg
Vitamine E0,04 mg
Vitamine K0.35 µg
Vitamine C3.9 mg
Vitamine B1<0,05 mg
Vitamine B2<0,05 mg
Vitamine B3 ou PP< 0,05 mg
Vitamine B50,15 mg
Vitamine B60,1mg
Vitamine B9 - Folates29.6 µg
Vitamine B120
Fiche nutritionnelle : source Ciqual 2013

Le saviez-vous ?

  • Il y a plusieurs astuces pour éviter d’avoir les yeux qui pleurent lors de l’épluchage : la plus radicale est de porter des lunettes de protection mais la plus pratique est de les éplucher sous un filet d’eau ou de tenir une allumette (côté bois) entre les dents.

Partagez cet article !