Les bonnes associations alimentaires pour une digestion légère

les associations alimentaires
Les associations alimentaires

Après avoir éliminé du placard tous les aliments qui sont mauvais pour la santé (Adieu célèbre pâte à tartiner au chocolat et aux noisettes), voilà une difficulté supplémentaire : les associations ou combinaisons alimentaires pour bien digérer.

Le principe : certains aliments n’ont pas besoin des mêmes conditions (de pH et d’enzymes notamment) pour être digérées dans les meilleures conditions. A la clé, les aliments peuvent fermenter et conduire à une digestion difficile et/ou à des gaz intestinaux.

Étant donné le nombre impressionnant de site dans le lucratif secteur du régime qui parle de ces combinaisons, on peut également penser que cela permet de maigrir.

Voilà pour le principe. Dans la vie de tous les jours, il est déjà assez difficile de trouver des recettes saines et rajouter les règles des associations alimentaires complique beaucoup les choses. Pour ceux qui ont décidé de changer d’alimentation, ce n’est donc pas la priorité (c’est un peu comme pour le jardinier qui jardine avec la lune… c’est probablement mieux mais pas indispensable).

On trouve de nombreux sites de naturopathes qui vous donnent les combinaisons d’aliments à respecter. Toutefois, j’avoue ne pas avoir trouvé de références scientifiques qui confirment les données trouvées sur le net. Pire encore, ils ne sont pas toujours d’accord et les données sont parfois contradictoires.

Dans tous les cas, le mieux est d’expérimenter et d’écouter son corps. Il est par exemple déconseillé de marier les protéines fortes avec les amidons forts comme dans le cas du poisson et du riz (tiens, voilà donc une mauvaise habitude !). Si après une telle collation, la digestion est pénible, alors il peut être utile d’étudier comment coupler les aliments.

Les bonnes et mauvaises associations

Comme c’est le sujet de l’article, je vous donne quand même les principes généraux qui ressortent le plus souvent.

Schéma des combinaisons d'aliments
Schéma des combinaisons alimentaires (1)

Commençons par la bonne nouvelle, certains aliments peuvent être associés à n’importe quel aliment : ce sont les légumes. Cela tombe bien puisqu’ils devraient représenter la plus grosse portion dans l’assiette.

Les viandes, les poissons et les laitages sont incompatibles avec tout sauf avec les légumes. Idem pour la famille des céréales. Bref, oubliez le morceau de pain à table sauf si vous ne mangez que des légumes.

Même les fruits entre peuvent être incompatibles entre eux: les fruits acides (ananas, orange) ne faisant pas bon ménage avec les fruits doux (banane).

Certains préconisent également de commencer le repas par un fruit, un principe facile à appliquer et à essayer pour voir si une amélioration est constatée.

Dans tous les cas, débuter le repas par des aliments crus est une excellente chose : ils apportent des enzymes qui vont aider l’organisme à digérer les aliments. Tout ce qui est « traité » par les enzymes apportées par les fruits et légumes crus permet à l’organisme de moins travailler. J’écrirais prochainement un article sur l’importance des enzymes dans l’alimentation.

(1) – source – http://icinger.fr/

 

 

Partagez cet article !